Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Fou2Foot - Le Blog de Jack
  • : Blog créé par Jack, passionné du ballon rond. Ce blog est dédié au Toulouse Football Club et à ses performances en Ligue 1 et en Ligue 2...
  • Contact

Qui Je Suis...

  • Jack
  • Animateur-journaliste depuis 15 ans sur différentes radios toulousaines. Je commente en live tous les matchs du TFC en intégralité à domicile et à l'extérieur.
  • Animateur-journaliste depuis 15 ans sur différentes radios toulousaines. Je commente en live tous les matchs du TFC en intégralité à domicile et à l'extérieur.

Compétition officielle Ligue 2

Matchs joués :

TFC - Clermont Foot 63 : 3 -2

AJA - TFC : 3-1

ESTAC - TFC : 1-1

FC Girondins de Bordeaux - TFC  : 0-2 (CdF)

TFC - AC Ajaccio : 3-0

Rodez - TFC : 0-1

TFC - Amiens SC : 3-0

Valenciennes - TFC : 0-1

Aubagne - TFC : 0-2

Matchs à venir :          

TFC - FC Chambly Oise : Sam 13/03 - 20h

Niort - TFC : Sam 20/03 - 20h

TFC - AS Nancy Lorraine : Sam 03/04

Classement  Actuel TFC :  3ème - 52 points

 

 

Recherche

N'oublions jamais BRICE

Podcasts des émissions radio (RMP90.1))

4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 19:56
TFC – Reims ; 1-0 : Un tout petit pas de fait

 

By Jack

 

Samedi soir en s’imposant péniblement face à Reims, le TFC a fait un tout petit pas dans la course au maintien. En effet, autant cette victoire est importante pour la confiance et pour la place au classement (de la 17ème à la 14ème aujourd’hui), autant en terme de points, les violets restent à portée des relégables avec toujours, seulement deux points d’avance sur la zone rouge et quatre sur la lanterne rouge. Autre point positif de cette 23ème journée, le nombre d’équipes (3) entre Toulouse et Evian qui permet aux haut garonnais d’avoir un matelas légèrement plus confortable… Cela dit, trop de lacunes encore dans le jeu des hommes de Casanova incitent à une extrême prudence.

 

Tête ratée, but marqué

 

Tout a basculé à la 44ème lorsque Pesic, bien servi par Tisserand qui a enfin réussi un centre dans ce match, a piqué sa tête plus du nez que du front, a trompé un Johnny Placide fragile tout au long de la partie. Sur l’action, le portier rémois a été trompé par la trajectoire de la balle alors qu’en restant sur ses appuis, ou éventuellement en sortant sur la ligne des 5.5 mètres, il aurait dû s’en saisir. Un but lourd de conséquence de part et d’autre. Pour les toulousains, 3 points qui permettent de prendre une petite bouffée d’oxygène dans ce championnat et de renouer avec la victoire qui les fuyait depuis 84 jours à domicile et qui leur faisait défaut tout simplement toute compétitions confondues depuis quasiment deux mois soit 7 rencontres sans succès. Pour Reims, un nul ou une victoire aurait permis d’atteindre la barre symbolique des 30 points.

 

Alors oui, Pesic n’a pas accompli un geste très académique mais au moins, il a été efficace, son but et cette victoire compteront à la fin de la saison à condition que la suite des résultats soit positive notamment lors des deux prochains matchs face à des adversaires largement à la portée des téfécistes (à Caen samedi prochain et Rennes le 14 février), eux aussi en lutte pour le maintien. Attention, le résultat acquis face à Reims ne doit pas faire oublier l’incapacité à mettre un second but contre un adversaire très faible même s’il y a de grosses satisfactions et depuis bien longtemps, on a vu un Toulouse Football Club en progrès.

 

 

Nouveau système intéressant, enfin un onze type ?

 

Pour la 3ème fois depuis le début janvier, Alain Casanova avait décidé de changer son système de jeu : exit le 3-5-2 trop poreux et inadapté aux « talents » individuels toulousains, fini le 4-1- 4-1 mettant en porte à faux Ben Yedder, place au système que personnellement, j’appelais de mes vœux depuis le début de la saison et que je réclamais encore dans l’avant match samedi soir sur RMP, le 4-4-2. Deux défenseurs pour stabiliser l’arrière garde et encaisser moins de buts, Deux récupérateurs pour comme leur nom l’indique, gratter des ballons à l’adversaire et organiser le jeu, Deux ailiers offensifs pour remonter les ballons et étirer la défense adverse et deux attaquants pour conclure les actions. Bref, un système parfaitement adapté aux qualités toulousains et à l’effectif violet surtout avec les joueurs présents samedi soir.

 

Certes, il a été difficile de juger l’association improbable en charnière centrale Grigore-Yago, tant elle était inattendue, Grigore avait joué en 6 lors des derniers matchs et n’avait pas été convaincant en défense centrale auparavant. Quant à Yago, il n’avait été titularisé qu’à 2 reprises pour un seul remplacement cette saison et n’avait plus joué sous les couleurs violettes depuis le 19 Octobre… Durant ce laps de temps, il n’apparaissait que très rarement dans le groupe et on parlait même de lui comme d’un transfert éventuel au mercato d’hiver. Comme quoi, la CAN, les blessures et contre-performances balkaniques l’ont remis sur le devant de la scène… Difficile donc de juger cette paire tant l’attaque rémoise a été faible et n’a pas éprouvé ce duo qui ne pourra pas être renouvelé dans l’immédiat (Grigore sera suspendu pour le déplacement à Caen). Les latéraux ont été plutôt solides et intéressants en attaque. Le milieu récupérateur a été performant en partie dû au retour express d’un Tongo Doumbia en jambe malgré les heures de vol depuis la Guinée, la différence de température et l’élimination au sort à la CAN. A ses côtés, Didot enfin re-titularisé a été lui aussi très disponible et a orienté le jeu correctement. Enfin, toujours au milieu mais sur les ailes, Braithwaite et Trejo, malgré leurs limites techniques, se sont battus et ont été meilleurs que d’habitude… Devant, Ben Yedder a effectué un bon tir cadré en première qui aurait pu permettre l’ouverture du score, le reste de son match a été comme souvent en hiver, une longue traversée du désert glaciaire. Décidément, notre Wissam n’est pas un joueur hivernal. Dès que la température est en dessous des 15 degrés, on ne le reconnaît plus. Sans doute, une réminiscence de son passé en futsal. Un élément à prendre en compte pour sa future destination en fin de saison… A ses côtés, Pesic sauve son match en marquant mais avant son but et derrière l’ouverture du score, ses lacunes techniques et son manque de justesse devant le but font craindre énormément de regrets en fin de saison… A l’image de sa tête ratée en deuxième période, de sa reprise dans les chaussettes face à Bastia ou le raté phénoménal contre le PSG en septembre…. Pour ne citer que 3 actions qui peuvent coûter cher dans quelques mois. Cela dit, il se bat et à défaut d’être suffisamment efficace, il est très présent et ne compte pas ses efforts sur le terrain.

 

Le système est bon, meilleur que les autres testés depuis un long moments et les blessures et autres suspensions semblent avoir résolu le problème d’un effectif trop hétérogène. Casanova semble avoir enfin trouvé son onze type. Mais en a t-il conscience et osera t-il le reconduire même quand les blessés reviendront ? Les grands perdants de cette victoire sont effectivement, les absents. En premier lieu, Abel Aguilar, qui juste pour info n’a pas participé aux deux dernières victoires toulousaines (à Nantes et contre Reims), une fois suspendu et l’autre blessé. De plus, ses mauvaises prestations récurrentes depuis le mois d’Août et l’information précédemment citée, mériteraient l’attention d’Alain Casanova. Osera t-il mettre le colombien sur le banc à son retour ? Rien n’est moins sûr… Parmi les autres grands perdants du jour : Spajic, Ninkov, Veskovac, Sylla, Spano… et les jeunes.

 

N’en déplaise aux éternels optimistes qui croient que les jeunes sont la solution, les expériences Bodiger, Blin, Benali… incitent plutôt à penser le contraire et à espérer que le coach s’appuie davantage sur les pros que sur un centre de formation qui n’a vu personne en sortir à un niveau de Ligue 1 depuis quelques années !

 

Prendre des points sur les deux matchs qui arrivent

 

C’est la mission qui attend le TFC avec le « bloc de la mort » qui attend les toulousains derrière. Déplacement à Paris le 21 février, réception de St Etienne 7 jours plus tard et venue de l’OM le 7 mars… Autant dire qu’en trois rencontres face à des cadors, les violets ne sont pas assurés d’améliorer leur total de points acquis au soir de la 25ème journée. Autant dire que les deux matchs qui arrivent à Caen et à Rennes, ont une double importance : prendre des points nécessaires au maintien et battre des adversaires directs dans cette lutte pour la survie dans l’élite. En un mot comme en cent et surtout comme on dirait à Ernest Wallon, les toulousains doivent à présent transformer l’essai.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires